fond_01_mairie.jpg

Cette année, les Amis du Patrimoine Noyat ont proposé un programme inédit au public des Journées Européennes du Patrimoine, avec le soutien logistique de la ville.

Avec un certain succès puisqu’une centaine de personnes se sont déplacées sur le week-end. L’association a concocté un programme commun aux deux jours. Tout d’abord un rendez-vous salle Odette Brague, où le groupe de comédiens amateurs a donné un spectacle intitulé Les Noës, 10 siècles d’anecdotes, aidés à la mise en scène par Martine et Gérard Friedblatt. Parcourant l’Histoire du 12ème siècle à nos jours, les comédiens en costumes d’époque ont raconté la vie aux Noës à travers de multiples anecdotes retraçant la vie quotidienne, les lois et les coutumes d’alors. S’appuyant sur le fil conducteur du spectacle - un diaporama commenté par plusieurs membres de l’association - saynètes et bruitages ont transporté l’assemblée dans le passé. On commence en 1167, date à laquelle Les Noës devient une paroisse, puis 1170 où Henri 1er le Libéral, Comte de Champagne, échappe à un complot grâce à une dame de la Cour et résidente noyate, Anne Musnier. On fait un saut jusqu’en 1452 qui voit l’instauration d’une redevance annuelle pour les habitants afin d’utiliser le four collectif, alors appelé banal, puis au début du 16ème siècle avec la construction de l’église actuelle, dont la date exacte de démarrage des travaux reste un mystère. On découvre aussi les ruses des Noyats pour ne pas payer de taxes sur la vente de leur vin, tentatives d’esquive qui se soldèrent par plusieurs procès perdus, la révocation d’un maire sous Louis XVIII parce qu’il refusait d’arborer le drapeau blanc royal et la désolation semée par l’envahisseur prussien en 1870. On termine avec les péripéties de l’école des Noës de 1825, alors insalubre masure, jusqu’à la construction d’une mairie-école neuve en 1904, et le busage du Ru Bécon, "la Seine, la Loire, la Garonne noyate" comme le clame la narratrice. Un enchaînement passionnant d’évènements, pépites de la vie de la commune dénichées aux archives départementales par "la petite souris fouineuse" alias Marie-Alice Pernot, présidente des Amis du Patrimoine Noyat. Après ce saut dans le passé, Sabine Laillet a fait découvrir aux visiteurs l’histoire de trois vitraux de l’église. Elle a retracé la conception des vitraux à travers les siècles devant un public visiblement captivé, parmi lequel on notait la présence du maire, Jean-Pierre Abel et de plusieurs élus. Grâce au talent de la guide, la réalisation des cartons servant de base à la création de chaque vitrail, les différents modes de production du verre teinté, les couleurs de prédilection des vitraillistes selon la période de création, les sujets et les formes de ces vitraux n’ont désormais plus de secret pour le public, même néophyte.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript639061eae484cReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.